· 

La Source: Une seule vibration !

 L'amour ou la peur infondé de "celui" qui ne sait plus qui il est ?

Face à la peur: La présence !

 Prendre conscience d'être la présence intérieure la vibration "une" qui crée le monde que nous percevons, c'est prendre conscience que nous sommes sous toutes ces formes.

 A chaque fois que nous agissons par peur( de manquer, de perdre l'amour des autres, notre argent, nos habitudes, notre sécurité, notre confort ETC..), Nous créons inconsciemment, par une lecture différente de l'information le monde subjectif des pensées de peur, "l'image mental" que nous réfléchissons" à l'extérieur..

 La peur est une dérive du temps par l'oubli progressif de qui nous sommes, l'illusion de la séparation.

L'inconscience de la créature qui se croit séparé de son créateur qu'elle ne peux pas percevoir par les sens liés à sa forme mais par vibration-.

Nous pouvons observer ce phénomène de peur, crée par la pensée, lorsque l'enfant "suffisamment conscient" de son père et sa mère se croit séparé par l'absence de signes perceptibles de leur présence alors qu'il n'est pas menacé.

 Au départ ce que l'enfant perçoit ce n'est pas la forme mais la vibration d'amour " qu'il est" dans la présence de ses parents qu'il apparente à ce qu'il est.

Ses peurs débutent avec la pensée, l'illusion de sa séparation et sa dépendance à un monde extérieur. .

Le début de l'illusion de la séparation entre le corpusculaire et le vibratoire de la lumière, l'esprit qui programme la forme .

 Il perd progressivement conscience de la vibration créatrice d'amour qu'il est par l'attachement au mental et son identification progressive à la forme du monde extérieur.

Plus il s'éloigne de "l'instant présent" de sa création par son pouvoir de réflexion à l'extérieure d'une apparence trompeuse créé par des pensées de  peur, plus il ralentit la lecture de la vibration, sa fréquence vibratoire, et le renouvellement de sa forme.

Il se densifie, et commence à vieillir, résultat de la magnétisation de sa conscience par toutes "ces apparences trompeuses" !

Plus il perd de l'information plus il se déstructure dans son apparence. Il fini par croire qu'il va mourir' résultat de son identification au corps physique, ce qu'il peux observer à l'extérieur.

Par la perte de son pouvoir de lecture de l'information, le pouvoir du moment présent de "la conscience de l'être", "la source de l'information", la forme se dissout progressivement dans la souffrance mental de la peur de mourir.

La mort de la forme que nous observons est une mémoire de " l'image" de l'être, la conscience qui s'est retirée.

Le temps nécessaire à sa disparition complète sera proportionnel à la densité des mémoires, croyances engendré par l'identification à  l'histoire mentale.

 Lorsque l'enfant devenu adulte s’émancipe de ses parents "la peur inconsciente de la mort" d'être séparé de nouveau de son créateur provoque sa quête spirituelle pour en faire sa recherche. Il devra renouer avec le pouvoir(vibratoire)de lecture de l'information pour réaliser "qu'il est' "la source" de sa présence ici "le monde antérieur" à sa création .

 Il découvrira qu'il est là ou le temps n'existe pas, qu'il est la conscience de tout ce qu'il perçoit . Il pourra par la "lecture consciente"  apaiser ses peurs, les observer pour s'en détacher.

 La présence c'est l'immortel instant présent la vibration "une" d'amour ("nous")qui par les différentes lectures de l'esprit, la lumière de la conscience crée la forme qui nous véhicule en dehors de cette réalité.

"Tout ce qui est" en dehors de la création est la conscience de cette vibration "une" qui programme le monde extérieur que nous percevons.

 La peur est proportionnelle au degré d'inconscience de l'être le créateur.

Si vous savez que  vous créez vous êtes très vigilant, présent , conscient, plus de place pour la peur.

Alors la vibration d'amour que vous êtes jaillit instantanément de ce que vous faites, vous dites, vous percevez, écrivez et votre joie est observable.

C 'est la joie de l'être sans aucune cause apparente" d'aimer "ce qui est"

  Parce que nous ne sommes pas ce que nous percevons mais la joie de vivre, celui qui perçoit, soyons la présence d'amour pour l'inconscience et la peur que nous observons.

Le pouvoir du moment présent, c'est le pouvoir de la conscience d'être  la vibration à l'origine de toute création .

"La forme" est au service de la lumière par "la grâce" "le don du "moi" la mort de l'image mentale, l'histoire du personnage illusoire engendré par la séparation.

 "Sommes nous prêt à être réel, "transparent", à nous émanciper de l'attachement à toutes ces formes éphémères que nous créons

 "L'Être"" au nom de "Jésus" à "fait la démonstration" de la lecture par l'esprit(la lumière) saint(pur, transparent) de la vibration "une" d'amour par la grâce , le don du "moi", la mort du concept mental qui nous limite à l'égo !

 

Alors le message: En finir avec les valeurs arbitraires de "l'idole" " l'histoire mentale de l'égo" pour faire place à la réalité de qui nous sommes: la présence consciente qui vit l'histoire sans y être attaché !